XIV - HYGIÈNE ET DÉTENDEURS

(Désinfection)

Bien que n'ayant jusqu'à présent jamais été formellement prouvée, la contamination des appareils respiratoires de plongée ne peut être exclue. La nécessité d'une désinfection s'impose donc à titre préventif.

1.   Détendeurs au sein d’une structure

Lorsqu'un parc de détendeur est partagé entre plusieurs utilisateurs, cas des clubs ou des structures commerciales, il est recommandé de prendre des mesures élémentaires d'hygiène. Ces mesures simples sont parfois contraignantes dans les clubs qui s'entraînent en piscine car elles doivent être mises en oeuvre en dehors du temps d'entraînement et peuvent nécessiter plusieurs dizaines de minutes de travail.

Après ou avant utilisation, le 2e étage doit être plongé dans une solution désinfectante pendant un temps recommandé pour le produit choisi. Il doit ensuite être rincé abondamment. Il existe un certain nombre de produits qui ont chacun une efficacité particulière nécessitant une procédure différente. Ces produits se trouvent parfois chez les revendeurs de matériel. On notera en particulier :

L'Esculase© du laboratoire Rivadis™ et l'Hexanios© du laboratoire Anios™

Remarques

L'eau de javel ne suffit pas à éliminer tous les germes à risque, de plus c'est un produit corrosif pour le matériel.

Les embouts personnels interchangeables ne répondent pas complètement aux mesures d'hygiène souhaitables. Comme nous l'avons déjà dit, ils ne prennent pas en compte les pollutions probables des chambres sèches des seconds étages.

On notera aussi, le risque qu'il y a à respirer l'air qui se trouve dans un gilet. C'est un véritable bouillon de culture. Un cas mortel a été signalé en Angleterre.

2.   Détendeurs personnels

Les précautions ci-dessus peuvent s’appliquer à titre personnel. Cependant, on notera qu’en 2010, la société Apeks a mis sur le marché un embout bactéricide traité avec un additif ion, non toxique. En 2013, les détendeurs Apeks sont traités de la même façon. Cet additif détruit le Staphylocoque doré, protège contre  le Colibacille ainsi que 23 autres bactéries et 4 types de champignons moisissures, levures et algues. La durée de la protection atteint 10 ans. Il convient pour les stockages défectueux. Le prix de l’embout seul  est d’environ 10€.

Cette solution pourra t-elle un jour éviter la désinfection contraignante des détendeurs ? Est-elle suffisamment efficace pour toutes les patologies ? Sera t-elle applicable à d'autres équipements de plongée ? (Gilets, Recycleurs…)

 

***************************************

 

Livre d'or

 

Page précédente < MAINTENANCE > Page suivante <ÉCLATÉS> (Annexe)

 

 

 

********************************