ORDINATEURS DE PLONGÉE

ÉCHANGE DE PILE

 

Les informations qui suivent sont réservées à votre usage personnel et sous votre entière responsabilité. Les modifications apportées et les méthodes indiquées n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Nous ne saurions trop vous recommander d'utiliser un appareil ainsi réparé par vos soins qu'après l'avoir suffisamment comparé dans les mêmes conditions avec un appareil semblable garanti par son fabricant.

 

Table des matières

 

Généralités

Monitor 1 et 2

Monitor 2+

Aladin Pro et CX2000

Monitor 3

Aladin air nitrox

 ALADIN AIR X NitrOX

 

**************************************************************

 

Généralités

Lorsque sur l'écran de votre ordinateur, vous voyez apparaître le signal "Err", cela signifie généralement que la pile est épuisée. Avant d'en arriver là, l'appareil vous indique parfois la capacité de pile restante en %. Malheureusement la valeur à laquelle il ne fonctionne plus n'est pas précisée. Cela peut aller de 40 à 60%. L'inconvénient majeur de ce défaut est qu'il se produit brutalement au moment ou l'on s'y attend le moins.

 Il est très difficile d'estimer la capacité restante d'une pile. Nous pensons que pour la plupart des appareils du marché, l'estimation est basée sur la valeur de la tension et/ou sur une approximation combinée avec le temps de fonctionnement, or ceci est plus qu'aléatoire. Une mesure par échantillonnage des quantités de courant consommé telle que celle utilisée pour évaluer l'autonomie en air de la bouteille serait plus précise. Il faut aussi remarquer qu'à chaque fois que vous réinitialisez un ordinateur après un changement de pile, le logiciel considère que la nouvelle pile est neuve et affiche donc 99 % de capacité disponible. Il s'agit en fait de 99 % de la capacité de la pile fut-elle de 80 % si elle n'est pas neuve. On ne doit donc utiliser pour le changement que des piles neuves en parfait état et n'ayant été stockées que peu de temps.

On notera que les piles au lithium ont une auto décharge très faible qui permet aux fabricants de les garantir pour un stockage de 10 ans sans préciser quelle est la capacité restante au bout de ce temps. (L'expérience montre qu'il en reste au moins 50%) Sur des produits qui s'usent même lorsqu'on ne s'en sert pas, la date de fabrication ou la date limite devrait être clairement indiquée.

 Devant cette situation, la solution immédiate est de renvoyer l'appareil au fabricant, directement ou par l'intermédiaire de l'un de ses agents. Mais cela a 2 inconvénients : Il faut attendre plusieurs semaines pour le récupérer et payer le prix fort, c'est à dire de l'ordre de 80 à 100 € tout compris pour un appareil qui somme toute est encore en bon état. L'avantage est que le fabricant qui fait l'échange de pile est supposé vérifier votre appareil avant de vous le renvoyer avec une nouvelle garantie. Le remplacement de la pile est une opération délicate, voire impossible et dans tous les cas peu compatible avec des méthodes industrielles. Il arrive donc que le fabricant préfère vous faire un échange standard avec un nouvel appareil plus récent pour quelques centaines d'euros. (Pas très standard cet échange)

 Nous vous faisons part ici des travaux que nous avons réalisés depuis quelques années pour sauver ces appareils à moindre coût. Nous mettons cependant en garde les apprentis électroniciens contre les difficultés d'une telle opération et le fait que nous ne garantissons aucunement qu'il récupérera toutes ses performances et surtout sa précision initiale, voire son fonctionnement. Nous possédons un caisson de test qui nous permet de vérifier le fonctionnement et la précision de la mesure de profondeur cela est déjà pas mal car le capteur est certainement le talon d'Achille de ces appareils. Il m'est arrivé que la profondeur ne s'affiche plus et reste à zéro. Quant au programme, il a peu de chance de se modifier mais sait-on jamais.

 

On ne le répétera jamais assez, après cette opération, vous aurez intérêt à l'utiliser en double pendant plusieurs plongées pour vous assurer qu'il fonctionne correctement.

Néanmoins, si vous ne vous en sentez pas capable, confiez cette opération à un professionnel compétant.

 

Pour réaliser cette opération, il faut compter une heure de travail et la préparer en s'assurant avant que l'on a bien :

L'outillage

- Fer à souder d'environ 30 watts avec trente centimètres de soudure à l'étain de 1mm.

- Couteau à lame fine

- Tournevis d'horloger.

- Brucelles

- Petite pince plate.

- Cutter

Le rechange suivant le cas

- Pile au lithium 3,6 volts, 2,45 A/h du type LS14500BA ou LS14500CNA de chez SAFT. Ces dernières ont des connexions de sorties ce qui facilite leur raccordement. Ce sont les meilleures sur le marché. Coût 12 euros en moyenne sur internet. (La première génération ne faisait que 2,25A/h aujourd'hui, on en trouve qui font 2,60A/h)

- Pile bouton de capacité et de dimensions variables avec les appareils. (Parfois utilisée quand l'échange est possible par l'utilisateur)

Les ingrédients (Suivant le cas)

- Si la pile n'a pas de pattes, 1/4 de goutte d'acide chlorhydrique. Attention, c'est un produit dangereux.

- Un demi-litre d'huile de paraffine ou 90 gramme de résine "4441A 3M". (Coût 10 euro) Quand cela est possible, récupérer l'huile existante.

 Nous avons opéré sur plusieurs appareils différents qui utilisent la même pile au lithium :

 

Aladin Pro – CX2000 – Monitor 1 et 2 – Monitor 3 air – Aladin Pro Nitrox

Monitor 2+ – Aladin AIR X NitrOX (Ces 2 derniers posent problème)



I - Aladin Pro et CX2000 de Beuchat

 Ils se caractérisent par le fait que la pile se trouve dans un compartiment sec fermé par un bouchon vissé, avec un joint d'étanchéité. La pile au Lithium est soudée sur des fils qui sont dans ce compartiment. Si la pile n'a pas de pattes de soudage, la difficulté est de réaliser une soudure correcte. Il faut souder directement sur les extrémités de la pile ce qui est difficile sans la chauffer exagérément. Les soudures ne doivent pas dépasser 10 secondes de chaque coté. Figures 1 - 2  - 3

 

  

Figure 1                   Figure 2                    Figure 3

 

La solution est d'utiliser de l'acide chlorhydrique comme décapant pour étamer les extrémités. (C'était la solution utilisée par nos grands-pères pour étamer toutes sortes de métaux) Il suffit pour cela d'une demi-goutte d'acide. Attention cet acide est dangereux à manipuler, je n'en ai pas essayé d'autres. (Après l'étamage, il faut bien rincer la pile à l'eau douce) La qualité de la soudure est très importante.

 

 

           Figure 4         Figure 5 : avant    Figure 6 : pendant    Figure 7 : après

 

La pile est facile à remplacer. C'est le cinquième appareil que j'opère. Il suffit de dévisser le bouchon, de dessouder la pile ancienne et de ressouder la nouvelle. Attention de ne pas abîmer le boîtier en plastique avec le fer à souder et de ne pas endommager les fils de connexion, Rouge pour le plus et Bleu pour le moins, ne pas tirer dessus. On dessoude d'abord le fil moins puis on sort la pile complètement pour avoir accès au fil rouge qui est de l'autre coté, vers le milieu du compartiment.

 

L'appareil se réinitialise dès que la pile est soudée. Néanmoins il m'est arrivé qu'il reste indéfiniment avec tous les symboles allumés ou éteins. Je l'ai alors dessoudé puis ressoudé et il s'est réinitialisé correctement. On prendra garde de bien refermer le bouchon du compartiment après avoir nettoyé et graissé le joint.

 

 

Figure 8 :  Aladin pro prêt à l'emploi.

 

Attention : Le CX2000 nécessite ensuite un paramétrage avec une interface et un PC pour le remettre à l'heure et remettre la capacité de la pile à 100%.





II – Monitor 1 et 2

Dans ces ordinateurs de première génération, la procédure est semblable. Le boîtier est en macrolon transparent. La pile et l'électronique sont noyées dans de la "Résine démontable" qui a pour particularité d'adhérer à toutes sortes de matériaux en empêchant toute infiltration d'eau. De plus, elle conserve une grande souplesse qui lui permet de transmettre les pressions. L'électronique et la pile sont séparées par un cloison ce qui permet d'intervenir indépendamment sur l'une ou sur l'autre.

Le produit se présente sous forme de deux composants : la résine est très claire, le durcisseur est jaune clair. Ils est livré en 2 poches de plastique séparées. Pour ma part, je les ai transférées dans des bouteilles de verre de 25 centilitres et cela fait 15 ans que je les conserve ainsi. Pour commander en petite quantité, il faut indiquer la référence "4441A 3M". Le "A" signifie 90 grammes. Il faut dire aussi qu'il existe une nouvelle version qui porte la référence "Scotchcast 8882A 3M - High Gel" et qui doit être équivalente bien que nous ne l'ayons pas essayée.

 Autre résine démontable : I used a soft RTV Silicone (GE RTV-6126)

Procédure

 

1 - Enlever la protection caoutchouc qui recouvre l'ordinateur puis la plaque noire à l'arrière.

2 - Avec un cutter, inciser la gelée qui recouvre la pile de façon à libérer celle-ci. Attention à ne pas toucher les fils bleu et rouge de raccordement à la pile.

3 - Avec un petit tournevis faisant levier, dégager la pile en commençant par le plus. (Coté fil rouge)

4 - Dessouder la pile avec le fer à souder.

5 - Nettoyer parfaitement le logement de la pile. Finir le nettoyage avec de l'alcool.

6 - Décaper les extrémités de la pile avec une goutte d'acide chlorhydrique après les avoir dépolies avec du papier de verre. Étamer les extrémités de la pile avec de la soudure à l'étain. Il est quand même préférable d'utiliser une pile avec connexions.

7 - Souder les fils de raccordement, le plus au fil rouge le moins au fil bleu. Ne pas tirer sur ces fils.

8 - Vérifier le fonctionnement de l'ordinateur par les contacts humides. En pressant la gelée au niveau du capteur de pression on doit voir la profondeur augmenter.

9 - Préparer 2 centimètres cube de gelée dans un petit verre, 50% de résine, 50% de durcisseur.

10 - Mélanger intimement pendant au moins 5 minutes les deux composants. Ne pas fouetter le mélange pour ne pas faire de bulles. Le liquide obtenu doit être limpide.

11 - Soulever la pile de façon à verser la gelée jusqu'à la moitié du logement.

12 - Enfoncer la pile dans le mélange le plus profondément possible.

13 - Faire l'appoint de gelée de façon qu'elle arrive à fleur de l'épaulement du boîtier.

14 - Enfoncer les fils pour être sûr qu'ils soient bien recouverts. Ne pas forcer.

15 - Attendre au moins 12 heures la polymérisation de la gelée sans la toucher. Le reste dans le verre peut servir de témoin.

16 - Recouvrir la gelée par une feuille de plastique transparent pour éviter de coller sur le couvercle.

17 - Remonter le couvercle noir du fond de l'ordinateur puis la protection en caoutchouc.

  

  

Sortir la pile                               Nettoyer                                     Verser                                      Remonter





II - Monitor 2+

J'ai eu l'occasion de changer la pile de cet ordinateur, je me suis alors aperçu qu'il avait des problèmes de fonctionnement. J'ai alors cherché et trouvé un rappel (Recall) qui avec juste raison déconseille fortement de l'utiliser et proposait un échange pour un autre modèle.

IMPORTANT :

Avis concernant les ordinateurs de plongée MONITOR 2 PLUS :
Si vous êtes possesseur ou utilisateur d'un MONITOR 2 PLUS, ordinateur de plongée de fabrication UWATEC commercialisé depuis 1995 par LA SPIROTECHNIQUE, veuillez :
IMPERATIVEMENT cesser de l'utiliser et le ramener SANS DELAI au point de vente où vous l'avez acheté,

votre appareil pouvant présenter des défauts de fonctionnement.

IV - Monitor 3 air

 

Cet appareil possède une liaison sans fil pour la gestion de l'air. Un ami me l'a confié pour que j'essaie de le récupérer alors qu'il n'avait pas fonctionné depuis plus d'un an.

 

- Pile de l'ordinateur

L'ouverture du boîtier est assez simple puisqu'il suffit de dévisser les 3 vis qui se trouvent sur l'arrière du boîtier. Ensuite, on soulève ce coté avec un tournevis jusqu'à ce que les clips du coté opposé se déboîtent. (Figure 5)



 

Figure 5 : Face arrière Monitor III

 

Il faut ensuite opérer au-dessus d'un récipient suffisamment large pour récupérer l'huile et en tout cas pour ne pas en répandre partout. Pour cela dégager délicatement la membrane en néoprène avec une pointe émoussée en faisant bien attention de ne pas l'endommager. Laisser égoutter l'appareil pendant quelque temps pour pouvoir travailler au sec.

 

Enlever l'ancienne pile. Pour cela utiliser un petit tournevis plat et fin, de diamètre 3 mm, l'engager entre la patte et le corps de la pile et le tourner sur lui-même pour faire sauter les soudures. Attention de ne pas endommager les composants qui sont à proximité. On peut aussi préférer utiliser un cutter pour couper la patte. Voir les figures 7, 8, 9. Conserver et redresser les restes de pattes de chaque coté une fois la pile enlevée. (On constate que le message "Err" a disparu)

 

   

Figure 7                                Figure 8                            Figure 9

    

 

Étamer alors la nouvelle pile comme décrit précédemment. Étamer aussi les pattes qui restent de l'ancienne pile. Positionner la nouvelle pile en faisant bien attention aux polarités. Elles sont indiquées sur la pile et sur le circuit imprimé de l'ordinateur. Ne pas confondre avec les "+" étamés qui sont sur le circuit. Souder ensuite les pattes sur la pile de chaque coté en faisant bien attention de ne pas toucher le boîtier en plastique avec le fer à souder. On constate alors que le message "Err" est revenu.

 

  

Figure 10                                   Figure 11

 

 

 

Figure 12 : Pile à 99%                                  Figure 13 : Prêt à plonger

 Comme le Monitor2+, cet appareil, une fois la pile connectée nécessite une « Réinitialisation ». Celle-ci a pour but de relancer le fonctionnement de l'appareil, de mettre la pile à 99% de sa capacité et de vérifier que tous les segments de l'écran fonctionnent correctement. Installer une pile qui ne serait pas neuve serait dangereux car l'appareil indiquerait 99 %, capacité supérieure à sa valeur réelle.

 On utilise pour cela une pile bouton de 3 volts dont le moins est connecté au contact humide percé d'un trou qui se trouve en haut et à droite de l'écran. Puis on « grattouille » avec le plus le contact humide percé d'un trou qui se trouve en bas à gauche. Au bout se quelques secondes, le signal « Err » disparaît et est remplacé pendant 3 secondes par l'ensemble des signaux de l'écran. Enfin, apparaît le signal prêt à plonger constitué par 3 petits traits horizontaux en face de « Profondeur » et 0 en face de « Temps ». On notera que les contacts humides percés de trous sont ceux utilisé pour transférer les caractéristiques des plongée sur un PC. Après quelques minutes, l'ordinateur passe en veille, écran blanc.

En touchant alors les contacts humides de droite, l'appareil redémarre et on doit le voir comme en figure 13 : Prêt à plonger.

 Remplissage d'huile : Il est plus facile d'enlever le bracelet pour cette opération. Pour cela chasser les goupilles en appuyant sur le coté de plus petit diamètre avec une pointe de diamètre inférieur.

L'opération nécessite un bac assez grand. Immerger ensembles les différentes parties de l'appareil. Agiter longuement pour chasser toutes les bulles d'air. La membrane sera mise en place bien remplie d'huile. Le boîtier sera refermé en immersion.

 

Pour faciliter l'élimination des bulles, nous laissons un espace de la membrane entrouvert par un cure-dents et nous pompons en appuyant sur la membrane, l'orifice étant tourné vers le haut.

 

Avant de refermer complètement la membrane, il faut la presser légèrement pour qu'elle soit incurvée vers l'intérieur. Sinon une fois refermée la pression interne est telle que l'on risque d'afficher quelques mètres en surface.

 

 

Figure 14 : Moniteur III dans la cuve à huile avec un cure dent de purge.

 

- Pile de l'émetteur

Nous n'avons pas encore effectué cette opération complètement. Néanmoins nous avons ouvert un émetteur qui était considéré comme mort.

Il faut d'abord dévisser les 3 vis qui ferment le boîtier au-dessus d'un bac et récupérer l'huile. Ensuite, séparer la partie en acier inox de la partie en plastique. Cela vient facilement mais on risque fortement de casser les fils de liaison au bobinage qui se trouve au fond. Ces fils ne font que 1/10e de mm. Nous ne sommes pas allés plus loin.

Nous supposons qu'ils sont suffisamment longs pour être dessoudés sans les casser à moins que le bobinage soit soudé puis poussé au fond du boîtier lors du montage. Nous avons simplement réussi à rallonger les fils existants pour analyser le fonctionnement.

 

V - Aladin pro NitrOX

 

La procédure est voisine de celle du Monitor 3 air. Attention à la qualité des soudures. La différence essentielle concerne l'ouverture du boîtier. En effet, la partie supérieure n'est pas vissée mais clipsée sur la partie inférieure. Pour les séparer, il faut utiliser une lame fine que l'on engage délicatement le long des joues latérales. Attention, certains appareils semblent avoir un point de colle. On risque alors de casser le boîtier.

 

     

Figure 15                                              Figure 16

 

Une précaution supplémentaire doit toujours être prise pour ne pas toucher le boîtier avec le fer à souder lorsqu'on procède à la soudure des pattes sur la pile.

 

Réinitialisation :

On utilise pour cela une pile bouton de 3 volts dont le moins est connecté au contact humide percé d'un trou qui se trouve en haut et à droite de l'écran. Puis on « grattouille » avec le plus le contact humide percé d'un trou qui se trouve en bas à gauche. Au bout se quelques secondes, le signal « Err » disparaît et est remplacé pendant 3 secondes par l'ensemble des signaux de l'écran. Enfin, apparaît le signal prêt à plonger constitué par 3 petits traits horizontaux en face de depth et 0 en face de Dive Time. On notera que les contacts humides percés de trous sont ceux utilisé pour transférer les caractéristiques des plongée sur un PC.

Si quand "Err" s'est effacé et que l'écran reste blanc, il faut continuer à gratouiller jusqu'à ce que tous les segments s'allument puis s'éteignent.

                                                                     

Figure 17 : Élimination des bulles

 

On peut alors démarrer l'ordinateur en touchant les contacts "E" et ""B" avec les doigts humides. L'affichage du pourcentage de capacité de la pile indique toujours 99% quelque soit l'état de la pile utilisée.

 

Immerger ensuite l'appareil dans l'huile, avec un cure dents pour laisser sortir les bulles. La figure ci-dessus montre les bulles sortant de l'appareil en fin de pompage par appuis répétés sur la membrane. Il faut beaucoup insister pour qu'il ne reste plus de bulles. Sinon, il arrive qu'une bulle apparaisse sur l'écran.

 

Après avoir clipsé le dessous du boîtier, je fais un essai en caisson à 40 mètres, 9 minutes au fond. Cela demande un palier de 2 minutes à 3 mètres. A la remontée, aux 3 mètres, il ne reste plus que 1 minute de palier à effectuer. Sortie de l'eau après 18 minutes de temps total de plongée.





VI – Aladin AIRX NitrOX



Présentation de l'appareil (Figure 18)


C'est un très bel appareil. Il possède 2 écrans. Le plus grand fournit toutes les informations nécessaires à la gestion des plongées. Le plus petit celles relatives à la gestion de l'air.

Il arrive que l'indicateur de pourcentage sur l'écran principal indique qu'il ne reste plus que 60% de la capacité de la pile et que peu après, il indique "ERR". Avant de voir ce signal, l'utilisateur envisage donc de changer la pile...