TRUCS ET ASTUCE BOUEES

Patrick LESAGE a essayé pour vous :

La Dragon Fly de Marès.

Ces caractéristiques principales sont de possèder le système pneumatique de gonflage et de purge sans tuyau annelé et d'avoir un volume de flottabilité dorsale. Je l'ai essayé avec un bloc bouteille de 15 litres.

En fait j'ai été déçu car j'attendais du système de gonflage et de purge pneumatique une grande précision dans ces manipulations. En fait, il n'est ni plus ni moins performant que le système classique de purge lente ou rapide.

Purges : En position debout, la purge est très rapide par contre en position tête en bas la purge m'a semblé beaucoup plus lente.

Inflateur : Le gonflage est rapide mais on obtient les même valeurs avec la plupart des gilets du commerce.

Stabilisation : Elle s'obtient assez facilement mais pas mieux qu'avec n'importe qu'elle autre gilet.

Stabilité de l'équilibre : En surface sur le dos on reste sur le dos visage hors del'eau. Sur le ventre on est ramené sur le coté visage dans l'eau comme la plupart des autres gilets. A juste titre, il faut remarquer que la tête hors de l'eau n'est pas une performance revendiquée par ce type de gilet.

Par contre en immersion la position d'équilibre est très nettement les pieds en l'air. C'est le point pour lequel nous avons été le plus déçu, nous attendions mieux d'un gilet avec un volume de flottabilité dorsale. Il n'est pas possible de régler la hauteur de la bouteille par rapport au gilet pour adapter le centre de flottabilité. Ceci est probablement dû à l'utilisation d'un 15 litres court. (voir remarques de H. Casenave plus loin)

Remontée : Toujours les pieds très nettemment en l'air nous avons réussi à faire une remontée à une vitesse de 3 m par minute. Ce que nous réalisons (au poumon ballast) avec la plupart des autres gilets.

Remarques :

- Avec le système de purge pneumatique on ne peut purger le gilet que lorsqu'il est équipé avec une bouteille. En surface pour tester sans bouteille, il faut le gonfler à la bouche et utiliser la purge manuelle dite purge rapide.

- Le gonflage à la bouche par le petit tuyau en silicone ne nous semble pas très sérieux et assez fragile.

- La qualité de la réalisation, la solidité nous semble par ailleurs très bonne.

- Le marquage CE nous semble très discret. L'étiquette jaune précisant que le produit n'est pas un système de sécurité n'est pas conforme à ce qui est dit dans la notice. De plus,il n'est pas conforme à la norme puisqu'il n'est pas en français, en France.

- Dans la notice, il est fait un usage abusif de mots en anglais ou d'abréviations incompréhensibles par le commun des plongeurs.

- La flottabilité en Newtons n'est précisée nulle part. C'est tout de même curieux pour un matériel de cette qualité.

- La poche droite mériterait un velcro pour éviter de laisser échapper son contenu.

Question :

Le fabricant ou quelqu'un d'autre peut-il nous donner une description détaillée du schéma et du fonctionnement du système de gonflage et de purge pneumatique ?

Peut-il nous faire ses commentaires sur nos propres remarques ?

Merci d'avance

P.L.

Bouées et bouteilles

Nous constatons depuis quelque temps que les fabricants s'orientent de plus en plus vers des bouteilles courtes. Ceci est probablement dû au souhait de monter en pression dans le futur. Mais le problème est que les bouées n'ont pas été conçues pour cela. C'est la raison pour laquelle le plongeur a une position d'équilibre nettement orientée les pieds en l'air. Pour compenser celà, il faut soit descendre la bouteille au maximum ce qui est difficile avec la pluspart des bouées du marché soit lester les chevilles du plongeur ce qui n'est pas une bonne solution pour ceux qui nagent beaucoup.

H.C.

Stockage des bouées

Sur pratiquement toutes les bouées équipées d'un tuyau annelé, on remarque que le combiné purge/inflateur s'encrasse facilement avec du calcaire. Le plus souvent ceci provoque un blocage du bouton inflateur qui ne se referme pas tout seul.

La raison en est que, au moment du séchage, le tuyau pend vers le bas et l'eau qui y est accumulée stagne et sèche dans le mécanisme.

Pour éviter cet inconvénient, une solution consiste, une fois stockée, à purger les tuyaux en ouvrant la purge lente à l'extrémité du tuyau annelé et le circuit de gonflage en envoyant de l'air par le "Direct System". Malheureusement ceci est très contraignant. Un solution plus simple mais moins efficace consiste à maintenir le combiné en position haute pour que l'eau ne s'y accumule pas. Pour cela, il faut le munir d'un anneau que l'on attachera à un mousqueton en position haute.

Corrosion d'un combiné inflateur

Inflateur en position de stockage

 

Merci J.F. Cavana